Partir en escalade : comment bien s’équiper ?

Faire une escalade sportive est un véritable deal chez certain. Ce n’est pas toujours évident, surtout quand on le fait pour la toute première fois. Bien qu’amusant, ce sport peut néanmoins s’avérer dangereux même pour les professionnels. D’où la nécessité d’un bon équipement avant de s’y lancer. Voici 3 équipements essentiels quand il s’agit d’escalade et d’alpinisme, dont le choix doit se faire avec minutie.

Les chaussons : nos conseils pour leur choix

Il faut bien choisir ses chaussons avant de partir en escalade, c’est un fait ! En effet, on ne fait pas de l’escalade avec n’importe quel type de chaussures. Mieux vaut ne même pas s’y risquer si on n’a pas les bons chaussons. De ce fait, avant de se rendre sur le terrain, choisissez tout d’abord, des chaussures adaptées à la forme de vos pieds que ces derniers aient une forme de pied romain, d’un pied grec ou d’un pied égyptien. Par ailleurs, ne prenez pas une pointure trop grande ou trop petite à votre pied. Elle doit être juste à la bonne taille. Droite ou symétrique ? En cuir ou synthétique ? Il faut aussi opter pour celles qui conviennent le plus à vos pieds. Ceci étant, commencez maintenant à repérer votre terrain d’escalade. Dans les déversant et les surplombs, il vaut mieux avoir des chaussures griffées qui facilitent les poussées par les pieds. Et enfin, choisissez la matière de ce que vous allez porter selon vos goûts. Cependant, privilégiez une doublure de chaussures textile en microfibres qui donne une plus grande aération pédestre.

Comment opter pour la bonne corde d’escalade ?

Qu’est-ce que la corde dynamique à utiliser en escalade ? Comment l’entretenir et laquelle choisir pour une utilisation spécifique ? Sachez dans ce cas, qu’il existe toutes sortes de cordes qui s’utilisent lorsqu’on fait de l’escalade, et cela dépend du terrain. Pour les escalades sportives, en salle ou à l’extérieur sur des voies d’une seule longueur, la corde simple est la mieux adaptée. Pour les voies de plusieurs longueurs, il est préférable de prendre une corde à deux brins (jumelée ou double) qui permet une descente en rappel et qui limite le tirage à la montée. De quoi doit-être composé une bonne corde d’escalade de ce fait ? La corde devra être composée d’une âme et d’une gaine. Ces dernières doivent être constituées de fils en polyamide tressés et imputrescibles. L’âme donne les caractères mécaniques de la corde, mais également sa résistance, sa souplesse et son allongement. La gaine, quant à elle, a pour objectif principal de protéger l’âme contre toutes agressions externes que ce soit l’abrasion, les poussières, ou encore l’humidité.

Le baudrier à choisir

Le baudrier est l’un des équipements les plus importants quand on parle d’escalade. C’est l’un des éléments primordiaux de la chaine de sécurité entre le grimpeur et le système d’assurance. De quoi doit-il être formé dans ce cas ? Tout d’abord, on y trouvera une ceinture composée d’une sangle assez large et rembourrée. Elle doit être ajustée à la taille et fermée par une boucle métallique. Ensuite, les sangles des cuisses doivent être reliées à la ceinture au niveau du centre de gravité en faisant le tour des cuisses. Ensuite, on a le pontet. Il relie les points d’encordement et facilite les manœuvres de la corde. Et pour terminer, on a les porte-matériels. Ils doivent se situer tout autour ou sur l’un des angles de la ceinture afin d’accrocher les dégaines et les mousquetons. Comme dernier conseil, n’oubliez pas que votre choix de baudrier dépendra aussi de son utilisation si c’est une escalade en SAE, en falaise ou bien une cascade de glace. Pour le dernier cas, il est nécessaire de prendre un baudrier avec des cuissards réglables. Cela va vous permettre de régler l’ensemble selon le type de vêtements que vous porterez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *