Une bonne santé passe par un bon petit-déjeuner

Au petit-déjeuner, tout le monde prend pratiquement les mêmes choses matin après matin, à quelques nuances près, mais curieusement, personne ne s’en plaint vraiment, et au fond, on ne s’en lasse pas. De nombreux nutritionnistes s’accordent pour dire que le petit-déjeuner doit apporter entre 300 kcal et 500kcal chaque jour, soit environ 20 à 25 % des calories quotidiennes. Mais qu’est-il indispensable de consommer au petit-déjeuner pour qu’il contribue à une meilleure santé ?

Le petit-déjeuner fait du bien

Il faut d’abord des glucides lents qui assurent au cerveau une réserve durable en énergie. Pour les céréales, les flocons d’avoine et le muesli non sucré sont préférables aux pétales de maïs, pétales de blé et grains de riz soufflés. Le fait est que ces trois derniers sont trop riches en sel et considérés comme des sucres rapides. Côté pain, le pain complet reste le meilleur, mais le seigle et les céréales peuvent très bien remplacer le pain de mie et la baguette. Lipides et protéines sont aussi importantes au petit-déjeuner, c’est-à-dire un peu de beurre, de lait, du fromage ou du yaourt.

Le petit-déjeuner typiquement français

Le Français prend son petit-déjeuner le matin, ils sont environ 2 sur 3 à prendre ce qu’on appelle petit-déjeuner traditionnel. Qu’est-ce donc ? C’est un petit-déjeuner légèrement sucré, préparé à partir de trois éléments principaux que sont un jus d’orange, un morceau de baguette, des tranches de pain de campagne beurrés ou tartinés de confiture ou encore des croissants, et enfin, un bol de café au lait ou de thé (incontournables). Les nutritionnistes trouvent que ce petit-déjeuner traditionnel est un peu trop riche en sucres rapides et manque de produits laitiers, de vitamines et de minéraux. Les croissants ne doivent apparaître au petit-déjeuner qu’une fois environ par semaine, il faut consommer du yaourt et du fromage pour compléter ce repas et prendre plutôt du pain aux céréales ou du pain complet. 6 % des Français ne prennent pas leur petit-déjeuner le matin, mais alors, il faut prendre un en-cas à manger en milieu de matinée. Prendre son petit-déjeuner au restaurant ou au café ne doit être qu’à titre exceptionnel.

Quels types de petit-déjeuner éviter ?

Le petit-déjeuner typique des Américains (jus d’orange, corn-flakes, pancakes, pain perdu et gaufres nappés de sirop d’érable ou de fruits rouges, omelette, saucisses et pommes de terre sautées, café) est jugé par les nutritionnistes comme étant trop riche en graisse, en sucres rapides et en calories. Il est pauvre en minéraux, en vitamines et en fibres, donc, peu équilibré. Le petit-déjeuner espagnol aussi est trop sucré, et sur le plan nutritionnel et celui de la santé, il est trop riche en graisses cuites et en glucides rapides, ce qui peut favoriser une prise de poids importante. En réalité, un petit-déjeuner complet et équilibré doit comporter peu de lipides et beaucoup de glucides lents. Le sauter pousse à manger plus au repas suivant et pousse au grignotage de sucres rapides et de graisses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *